Detaillierte Beitrags-Information

Zurück zur Liste

Beitragstitel Psychopathologie de la cyberchondrie
Autoren
  1. Stylianos Arsenakis CHUV / Département de Psychiatrie Vortragender
Präsentationsform Poster
Themengebiete
  • A4 Diagnostik, Klassifikation, Psychopathologie
Abstract Psychopathologie de la cyberchondrie-une analyse de régression multiple

Introduction : La cyberchondrie est un phénomène clinique de recherches excessives et répétitives sur la santé en ligne, associée à certaines constructions cliniques comme l'anxiété liée à la santé, les symptômes obsessionnels-compulsifs, l'intolérance à l'incertitude. Les symptômes dépressifs et somatiques semblent aussi être liés à des comportements de recherche d'information liée à la santé en ligne et à la cyberchondrie.

Objectifs : Cette étude vise à examiner l'influence individuelle et comparative des constructions susmentionnées sur la sévérité de la cyberchondrie, avant et après contrôle de l'effet possible de l'âge, de l'éducation et du sexe.

Méthode : A travers une plate-forme en ligne, les participants (N = 749) ont rempli des mesures d'auto-évaluation spécifiques, mesurant la sévérité de cyberchondrie (CSS), ainsi que les niveaux d'anxiété, d'intolérance à l'incertitude, de symptômes dépressifs, somatiques et obsessionnels-compulsifs expérimentés (échelles SHAI, PROMIS, IUS-SF, PHQ-9, PHQ-15 OCI-R respectivement). L’analyse de régression multiple standard et hiérarchique a été utilisée pour évaluer dans quelle mesure les variables indépendantes influencent les niveaux de cyberchondrie, avant et après le contrôle de l'âge, de l'éducation et du sexe.

Résultats : L'analyse des données a montré que toutes les mesures sauf PROMIS étaient des prédicteurs efficaces des niveaux de Cyberchondrie. L'anxiété liée à la santé (SHAI) était le plus fort prédicteur. Lorsque l'âge, l'éducation et le sexe sont contrôlés, toutes les mesures sauf PROMIS étaient également des prédicteurs efficaces de la sévérité de la cyberchondrie.

Conclusions : Notre étude confirme que l'anxiété liée à la santé, les symptômes obsessionnels-compulsifs et l'intolérance à l'incertitude sont tous associés à la sévérité de cyberchondrie, l'anxiété liée à la santé faisant la plus forte contribution unique. Les résultats suggèrent que la dépression et les symptômes somatiques sont aussi liés aux niveaux de la cyberchondrie et devraient être confirmés par des recherches supplémentaires. Ces résultats sont importants pour la recherche et la pratique clinique.
Präsentation Präsentations-Datei ansehen