Detaillierte Beitrags-Information

Zurück zur Liste

Beitragstitel Prévention du Burnout chez les étudiants en médecine par la pleine conscience
Autoren
  1. MONICA LICU CABINET INDIVIDUAL DE PSIHOLOGIE LICU MONICA Vortragender
Präsentationsform Poster
Themengebiete
  • C1 Prävention
Abstract Introduction.
Le syndrome d'épuisement professionnel touche plus de la moitié des étudiants en médecine et des professionnels de la santé (Busireddy et al., 2017). Un étudiant en médecine sur deux se dit très stressé. ( Hajli et al., 2015).
On distingue quatre types d'interventions pour atténuer le burnout des étudiants en médecine : institutionnelles, de groupe et individuelles (Frajerman, 2019). Les interventions les plus courantes auprès des étudiants sont la pleine conscience et la thérapie de groupe. Dans un essai multicentrique randomisé en simple aveugle mené auprès d'étudiants de dernière année (Warnecke et al., 2011), les auteurs ont utilisé un CD de thérapie de pleine conscience que les sujets ont écouté quotidiennement pendant 8 semaines, et ont constaté une amélioration des symptômes même après 18 semaines.
Matériel et méthode.
L'étude a porté sur 100 étudiants de 2ème année et 100 étudiants de 5ème année ; les critères d'inclusion étaient l'appartenance à l'UMFCD et des scores supérieurs à la moyenne sur : l'échelle d'épuisement et de cynisme de la version étudiante du MBI (Maslach, C., & Jackson, S., 2001), l'échelle de stress perçu (Cohen et al., 1983), l'échelle de détresse psychologique de Kessler (Kessler et al., 2003), et les critères d'exclusion : tout diagnostic psychiatrique et toute thérapie psychologique suivie en parallèle de cette étude.
Pour la prévention tertiaire du burnout, afin de réduire l'impact du stress académique, nous proposons une intervention de pleine conscience afin de réduire : le burnout, le cynisme, le stress perçu, la détresse psychologique, mais aussi d'augmenter l'efficacité professionnelle.
L'intervention proposée a été conçue comme suit :
-Évaluation de tous les sujets, avec inclusion dans le groupe expérimental ou le groupe témoin selon les critères mentionnés ci-dessus ;
-subjectifs divisés en 4 échantillons similaires, randomisés en simple aveugle ;
-Chaque jour, une séance auto-administrée de pleine conscience ou de non-prise de conscience pendant 8 semaines ;
-évaluation avec analyse statistique - comparaison des moyennes avec SPSS.
Résultats.
L'intervention proposée s'est avérée utile pour l'objectif proposé, compte tenu des résultats de l'analyse statistique significative proposée.
Conclusions. Perspectives.
L'intervention de pleine conscience peut être utile dans la prévention tertiaire du burnout chez les étudiants en médecine, tant précliniques que cliniques.